Vivre signifie mourir à un moment donné, aimer signifie dire au revoir à un moment donné."

COMMENT TOUT A COMMENCÉ

Je suis mère de deux garçons (2007 et 2014), avec mon mari, nous avons dû supporter et faire face à la perte de notre fille Héloïse en 2012.
 
Au cours de la 20ème semaine de grossesse, une Trisomie 18 a été diagnostiquée. Nous avons décidé d'interrompre la grossesse.
 
Nous avons été accompagnés par notre médecin pendant ce processus. Cependant, nous manquions d'un soutien professionnel et spécifique pour ce genre de deuil.

De ma propre expérience, je sais donc très bien ce qui peut être important pour une vie heureuse et comment continuer malgré la perte d'un enfant.

ANNE CATHERINE BAUDIN

En même temps, j’ai constaté qu'il y a peu d'acceptation et d'aide de l'environnement immédiat, en particulier avec le deuil périnatal. La perte précoce d‘un enfant est un tabou. Pour briser ce silence que vivent beaucoup de femmes respectivement de couples qui ont vécu un deuil périnatal, je vous ouvre une porte pour trouver l'espoir et de l'écoute. 

 

J'ai donc décidé de créer un espace pour l'enfant décédé ainsi que pour les parents et le reste de la famille. J'ai terminé ma formation au département Child Loss pour un accompagnement professionnel en cas de décès prématuré d'un enfant afin de pouvoir vous accompagner professionnellement.

 

 

      "Peu importe à quel point votre passé est difficile, vous pouvez toujours recommencer"

 

Je serai à vos côtés et je vous aiderai à réorganiser vos pensées si vous avez découvert que votre enfant a une maladie qui ne peut plus être guérie ou a une malformation génétique, ou si vous avez perdu votre enfant pendant la grossesse ou l'accouchement.

 

Il est important que vous preniez votre temps avant de prendre une décision. Je vous accompagnerai lors de vos adieux et, si vous le souhaitez, je pourrais également être là pour un soutien non médical lors de l'accouchement.

 

Ma philosophie est d'encourager les parents qui ont perdu leur enfant pendant la grossesse ou peu de temps après. J'aide les parents à donner une place à l'enfant décédé et en même temps à savoir lâcher prise et admettre sa disparition.

FORMATION

  • Formation (2021/2022) en tant qu'accompagnante professionnelle en cas de deuil périnatal. 
     

  • Formation en tant que médiateur, Windisch University of Applied Sciences (2008) Fachhochschule Windisch
     

  • "Program on négociation", Harvard law school, Cambridge (2007)
     

  • Licence en Droit (2000) Université de Fribourg
     

 
 

LANGUES

Les consultations peuvent se dérouler en :
 

français
 

allemand

italien


anglais